La Cie Ici'bas

_DSC1484crop.jpg

BIO DE LA CIE

© Romain Huck

ICI'BAS

La compagnie Ici’bas, fondée en Suisse par les artistes de cirque et danse contemporaine Constance Bugnon, Christine Daigle et Mathias Reymond, travaille depuis 2015 à la création de spectacles d’arts vivants avec des collaborateur.ice.s régulier.e.s ou ponctuel.le.s venant de divers horizons et disciplines. À travers une diversité de propositions allant de l’espace public, à la performance en nature, aux boîtes noires des théâtres, elle questionne et explore notre lien à la nature et à l’environnement tour à tour de manière franche, subtile, absurde, introspective, ludique ou contemplative.

Projet duo in-situ mêlant danse et cirque destiné à la ville et son architecture, redécouverte par les danseurs. Un endroit où le piéton pressé peut s’arrêter un instant et poser un oeil nouveau sur son environnement. Avec cette première proposition, la compagnie a pu partager son travail dans plus de 50 festivals, dans une douzaine de pays différents. Le spectacle reçoit le prix du jury du concours "Mais Imaginarius" au Portugal, ainsi que le prix du meilleur spectacle de compagnie émergente à "Umore Azoka" en Espagne. 

Objet artistique inédit, aux confins de la danse, du cirque, du théâtre et de l’installation performative. Un land art contemplatif et immersif. Une performance longue et engageante qui se déploie dans de grands espaces extérieurs naturels: prairies, collines, forêts. Une pièce  emmenant le public loin de la ville pour une durée de 4 heures entre jour et nuit. Une migration orchestrée par 8 interprètes qui traite de propriété, d’appropriation et d'exil.  

Trio dansant, à la fois électrique et sensuel, où se rencontre un travail de partenaire ardent et une écriture circassienne épurée et sans artifice, destiné aux lieux alternatifs et au théâtre. Une ode au désir, à la sensualité et au besoin ravageur de tendresse. L’ironie de ce titre évoque ces paysages désertiques américains où nous errons sur ces longues routes en solitaire. Un décor simple, accompagné de musique électro-tranchante où les danseurs évoluent entre chaleur et post-traumatisme. 

Un Havre d’Investigation Culturelle. Le HIC n’est pas un problème, non. Il s’agit plutôt d’une rencontre. Dans un premier temps, entre le festival du Castrum et la compagnie d’arts vivants Ici’bas, qui ont mêlé leurs réflexions sur ce qui leur est cher, la culture. Une urgence s’est alors faite ressentir, une urgence d’échanges, de créations, d’inventions, de résistances face à une société en crises. C’est alors qu’est arrivé, comme une évidence, le deuxième temps : celui de rendre vivant le HIC. Celui de lui donner un espace physique où ces rencontres pourraient avoir lieu de manière bien plus large. Un laboratoire de recherche artistique, humain et éphémère qui eu lieu du 21 août au 11 septembre 2020 à Yverdon-les-bains.

Une nouvelle proposition en incubation pour l'espace public. Un quatuor hybride, surprenant et adaptable glissant entre les frontières de la danse, des arts du cirque, du théâtre parlé, physique et clownesque. Une proposition qui interrogera notre quête constante de confort matériel, de plaisir ultime et de divertissement. Une création où nous revisiterons nos schémas de productions usuels afin de réfléchir à la production d'oeuvres dans leur globalité, autant d’un point de vue économique, écologique que social. Un projet qui s’inscrit dans une démarche consciente et responsable.

B_Christine_CH2020.tif
CHRISTINE DAIGLE

Après quinze ans de formation en ballet classique et une formation collégiale en photographie à Montréal, Christine trouve sa voie dans la danse contemporaine. Elle entame sa formation professionnelle à l’École de danse contemporaine de Montréal d’où elle sort diplômée en 2014.​ Durant ses études, elle travaille professionnellement comme danseuse dans l’Opéra La damnation de Faust de Robert Lepage (CA). Sa carrière d'interprète débute avec la compagnie O Vertigo (CA). Son intérêt de toujours pour le mouvement acrobatique sera nourrit et développé par la fondation de la compagnie Ici'bas qui fusionne danse, cirque et arts performatifs. Elle collabore également avec des compagnies de cirque en tant que voltigeuse et danseuse, notamment avec Scintilla de la compagnie Cirqu'en Choc (CH), Que nous soyons de la metteure en scène Claudel Doucet (CA) et Rare Birds de la compagnie Un loup pour l'Homme (FR).

B_Matthias_CH2020.tif
MATHIAS REYMOND

Originaire de Suisse, Mathias sort diplômé de l'École de cirque de Québec en mât chinois et porteur de jeux icariens en 2012. À sa sortie d'école, il contribue à la création du collectif À Sens Unique. En parallèle au collectif, il se greffe à différents projets dont Les chemins invisibles du Cirque du Soleil, l'Opéra La damnation de Faust de Robert Lepage et les G.O.P. variété, un cabaret en Allemagne. En 2015, il co-fonde la compagnie Ici'bas, qui fusionne danse, cirque et arts vivants. Affamé d’art, il s'intéresse particulièrement à la recherche du mouvement, que ce soit en acrobatie au sol, en partenariat ou encore sur son agrès qu’est le mât chinois. Il développe cette recherche à travers les projets de la compagnie et des projets indépendants tels que Scintilla de la compagnie Cirqu'en Choc (CH), Le Songe d'une nuit d'été du théâtre Le Trident (CA), Que nous soyons de la metteure en scène Claudel Doucet (CA) et Bosch dreams des 7 doigts de la main (CA).

A_Constance_CH2020.tif
CONSTANCE BUGNON

Originaire de Suisse, Constance découvre le cirque très jeune. A 15 ans, elle intègre la formation professionnelle de l’école de cirque de Québec où elle se spécialise en mât chinois solo et duo. Attirée par la création et les nouvelles expériences, elle participe à la fondation du Collectif à Sens Unique en mai 2012. Après sa sortie d’école en 2015, elle prend part à la tournée du Cirque Starlight, puis participe au First International Youth Circus Festival en Mongolie et ce voit récompensée du prix Best Performance. Elle continue son parcours et se joint à différents projets tels que ; Control pièce de danse contemporaine de la Company Idem et la Cérémonie de clôture des championnats du monde de sports aquatiques. Elle travaille avec la Compagnie Ici’Bas, où elle est engagée comme interprète pour le spectacle L’envers (tournée 2016). Au travers ces différentes expériences en cirque, danse et autres, Constance s’intéresse particulièrement à la jonction des formes d’expressions scéniques.

© Charlotte Hofer