La Cie Ici'bas

_DSC1484crop.jpg

BIO DE LA CIE

© Romain Huck

ICI'BAS

La compagnie Ici’bas, fondée en Suisse par les artistes de cirque et danse contemporaine Constance Bugnon, Christine Daigle et Mathias Reymond, travaille depuis 2015 à la création de spectacles d’arts vivants avec des collaborateur.ice.s régulier.e.s ou ponctuel.le.s venant de divers horizons et disciplines. À travers une diversité de propositions allant de l’espace public, à la performance en nature, aux boîtes noires des théâtres, elle questionne et explore notre lien à la nature et à l’environnement tour à tour de manière franche, subtile, absurde, introspective, ludique ou contemplative.

Projet duo in-situ mêlant danse et cirque destiné à la ville et son architecture, redécouverte par les danseurs. Un endroit où le piéton pressé peut s’arrêter un instant et poser un oeil nouveau sur son environnement. Avec cette première proposition, la compagnie a pu partager son travail dans plus de 50 festivals, dans une douzaine de pays différents. Le spectacle reçoit le prix du jury du concours "Mais Imaginarius" au Portugal, ainsi que le prix du meilleur spectacle de compagnie émergente à "Umore Azoka" en Espagne. 

Objet artistique inédit, aux confins de la danse, du cirque, du théâtre et de l’installation performative. Un land art contemplatif et immersif. Une performance longue et engageante qui se déploie dans de grands espaces extérieurs naturels: prairies, collines, forêts. Une pièce  emmenant le public loin de la ville pour une durée de 4 heures entre jour et nuit. Une migration orchestrée par 8 interprètes qui traite de propriété, d’appropriation et d'exil.  

Trio dansant, à la fois électrique et sensuel, où se rencontre un travail de partenaire ardent et une écriture circassienne épurée et sans artifice, destiné aux lieux alternatifs et au théâtre. Une ode au désir, à la sensualité et au besoin ravageur de tendresse. L’ironie de ce titre évoque ces paysages désertiques américains où nous errons sur ces longues routes en solitaire. Un décor simple, accompagné de musique électro-tranchante où les danseurs évoluent entre chaleur et post-traumatisme. 

Un Havre d’Investigation Culturelle. Le HIC n’est pas un problème, non. Il s’agit plutôt d’une rencontre. Dans un premier temps, entre le festival du Castrum et la compagnie d’arts vivants Ici’bas, qui ont mêlé leurs réflexions sur ce qui leur est cher, la culture. Une urgence s’est alors faite ressentir, une urgence d’échanges, de créations, d’inventions, de résistances face à une société en crises. C’est alors qu’est arrivé, comme une évidence, le deuxième temps : celui de rendre vivant le HIC. Celui de lui donner un espace physique où ces rencontres pourraient avoir lieu de manière bien plus large. Un laboratoire de recherche artistique, humain et éphémère qui eu lieu du 21 août au 11 septembre 2020 à Yverdon-les-bains.

Une nouvelle proposition en incubation pour l'espace public. Un quatuor hybride, surprenant et adaptable glissant entre les frontières de la danse, des arts du cirque, du théâtre parlé, physique et clownesque. Une proposition qui interrogera notre quête constante de confort matériel, de plaisir ultime et de divertissement. Une création où nous revisiterons nos schémas de productions usuels afin de réfléchir à la production d'oeuvres dans leur globalité, autant d’un point de vue économique, écologique que social. Un projet qui s’inscrit dans une démarche consciente et responsable.

B_Christine_CH2020.tif
B_Matthias_CH2020.tif
A_Constance_CH2020.tif
© Charlotte Hofer